En poursuivant votre navigation sur https://team.unicef.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

On a tout, ils n'ont rien!

par Jacques Doassans Bernard

1 275 €

collectés sur 1 000 €

127%

Projet
terminé

11

contributeurs

Partager cette page de collecte

Le projet
Les contributeurs
Les actus
Commentaires
Pourquoi ce projet vous tient-il à coeur ? Transmettez-nous votre engagement !
Pour les fêtes de fin d'année nous avons tout ce dont nous avons besoin, et largement plus. Dans le monde des millions d'enfants n'ont rien, pas à manger, pas d'éducation, et souvent la tragédie tel que le viol, la violence et la guerre accroit leur souffrance dans des proportions que nous ne pouvons même pas imaginer ou ressentir. For the end of the year we have everything we need, and much more. In the world millions of children have nothing, no food, no education, and often tragedy such as rape, violence and war increases their suffering in proportions that we can not even imagine or feel.

Quel est votre objectif ?
Notre objectif, avec ma mère, est d'essayer de contribuer, modestement, à rééquilibrer ce monde. Si chacun fait de même, outre le fait d'aider, cela permettra d'accroître la prise de conscience sur ce que peut être leur souffrance, et comment indirectement nous y contribuons. De même que quelqu'un a écrit "le défi climatique est un test de l'intelligence collective", rééquilibrer ce monde en est aussi un. Our goal, with my mother, is to try to contribute, modestly, to rebalance this world. If everyone does the same, besides helping, it will increase awareness of what their suffering may be, and how indirectly we contribute to it. Just as someone wrote "the climate challenge is a test of collective intelligence", rebalancing this world is also one of them.

Quelque chose à ajouter ? Une anecdote à partager ?
Il n'y a pas besoin d'aller bien loin pour voir la misère, mais il faut voyager pour ressentir à quel point des facteurs extérieurs peuvent l'accentuer. There is no need to go far to see the misery, but you must travel to feel how external factors can accentuate it.
Voir tout

22/12/2019

Arlette Meynard

200 €

18/12/2019

Christian Auger

90 €

18/12/2019

Corinne HINARD

15 €

14/12/2019

Boris Kalt

10 €

14/12/2019

Annie brenugat

90 €

10/12/2019

Mary Taliaferro

90 €

08/12/2019

Marie-Hélène COURTOIS

50 €

08/12/2019

Monique COLLEDANI

30 €

08/12/2019

anne marie egreteaud

200 €

06/12/2019

Josiane Robedat

300 €

Voir tout

Laisser un message de soutien

Voir tout